mercredi 1 avril 2015

Enfin des cours de droit de l'animal en France !

Enfin des cours de droit de l’animal dans une université française !
Cela fait des années que cette nouvelle était attendue en France ,non seulement par les étudiants mais aussi par tous ceux intéressés par le droit et l’éthique se rapportant à l’animal.
Et voici désormais que le CEERE (Centre Européen d’enseignement et de recherche en éthique) de l’université de Strasbourg proposera, à partir de septembre 2015, deux unités d’enseignement (UE) spécifiques – « Droit de l’animal » et «Éthique animale » - dans trois des parcours du Master « Ethique et sociétés », offrant ainsi la possibilité d’obtenir un Master Ethique et société, Parcours « Ethique médicale et bioéthique » ou « Ethique et droits de l’homme » ou « Ethique, économie et sociétés » avec à chaque fois une spécialisation sur la question animale.
À noter que ces deux UE pourront aussi être suivies en Formation continue (non diplômante).
Public concerné :
Étudiants intéressés par l’éthique animale et le droit de l’animal de par leur formation initiale ou professionnels (avocats, membres de comité d’éthique, membres des bureaux d’expérimentation animale, personnel de la direction départementale de la protection des populations, personnel des institutions ou associations de bien-être et de protection animale, personnel des commissions spécialisées du parlement européen et du conseil européen, des secteurs RH ou R&D des industries agroalimentaires ou pharmaceutiques, vétérinaires).
Une formation unique en France !
Des informations plus précises suivront.

Ce projet de cours de droit de l’animal est le fruit du travail d’un groupe constitué de :

Cédric Sueur, Maître de conférences en éthique de l’université de Strasbourg ;
Marie-Jo Thiel, Professeur des universités, directrice du CEERE,
Christel Simler, Maître de conférences en droit privé
Jean-Marc Neumann, Juriste, Secrétaire Général et Coordinateur de l’EuroGroup for Animal Law Studies (EGALS) et Fondateur du site Animal et Droit (www.animaletdroit.com)

Christel Simler, le Prof. Olivier Le Bot ,Professeur agrégé de droit public à Aix-Marseille et Jean-Marc Neumann enseigneront dans le cadre de l’UE « Droit de l’animal ».

Afin que ce projet soit une grande réussite j’inciter et encourage tous ceux qui attendaient des cours de droit de l’animal en France à venir nombreux s’inscrire à cette UE ou à suivre la session de formation continue qui sera ouverte parallèlement.

Renseignements :


samedi 28 mars 2015

Les formations de l'Institut du droit équin en mai et juin

Voici deux intéressantes sessions de formation organisées par l'IDE:

Le 6 mai de 13 à 18 h à la Maison de l'Avocat 1 rue de Cursol à 33000 Bordeaux ( ventes de chevaux par Manuel Carius, contrat de dépôt salarié par Marie Pichené,fiscalité des activités equestres par Nicolas Masson et responsabilité vétérinaire par Marie-Andrée Perrogon);

Le 29 juin à Paris, 20 Bd de Latour Maubourg ( contrat de dépôt et contrat d'entreprise par Louise Lousson,actualité fiscalité par Sandrine Hagenbach,Accident courses/Competition par Christina Beucher,Obligations en matière d'identification des équidés par Gérard Majourau et Cécile Arnaud et Vente par Guillaume Fallourd).

Renseignements et inscriptions:

Institut du Droit  Equin
CDES
Hôtel Burgy
13 rue de Genève
87100 Limoges
Tel: 0555457630
Email:contact@institut-droit-equin.fr

jeudi 26 mars 2015

ADDA :la protection de l'animal par le droit pénal / 28 mars à Nice

L'A.D.D.A. lance son cycle de formation juridique à destination des acteurs de la protection animale
NICE : Le 28 mars 2015 à 10 h 
Maison des Associations de St Roch - Salle Iris (2ème étage)
50 Bd St Roch
06300 NICE

Thème de la 1ère séance : 
La protection de l'animal par le Droit pénal : aspects pratiques
Formation animée par Me Laure SAMMUT, Avocat au Barreau de Nice et vice-présidente de l'A.D.D.A.

Objectif :
Présenter les aspects principaux de la procédure pénale et du droit pénal (guides des infractions, dépôt de plaintes, suivi des procédures...) pour permettre aux acteurs associatifs de la protection animale d'être plus autonomes dans leurs démarches juridiques.

Inscriptions directes à :
Contact : 06 21 03 82 78

samedi 21 mars 2015

ELSA (European Law Students Association) Greece : Interdisciplinary essay competition on animals for cosmetic and medical purposes and their legal and scientific aspects

ELSA Greece organizes a unique interdisciplinary essay competition on animals for cosmetic and medical purposes and their scientific and legal aspects.
Law and Veterinary Students are invited to compete.
I have the honour of having been invited by ELSA to join the academic coordinators'team .
This is an interesting and original initiative to bring awareness of students of the multiple aspects of the use of animals in cosmetics and medicine. As mentioned by the organizers, "students are asked to contribute with their innovative ideas and arguments on the topic".

To learn more about this competition please visit the following web address.

http://elsa-greece.org/essay_competition/?lang=en

To discover who are the academic coordinators :

http://elsa-greece.org/blog/partners/j%e2%80%8bury-academic-coordinators/?lang=en

mardi 17 mars 2015

Les animaux vivant à l'état de liberté ne sont pas des êtres vivants doués de sensibilité

L'Assemblée nationale a rejeté hier  des amendements  visant à reconnaître un statut aux animaux dits "sauvages". Souvenons-nous que dans le cadre de l'examen de l'amendement Glavany modifiant le code civil il avait été dit que celui-ci visait à mettre en cohérence le droit français se rapportant à l'animal.

Cette cohérence pour être parfaite nécessitait encore que le code de l'environnement reconnaisse à son tour aux animaux vivant à l'état de liberté le statut d'être vivants doués de sensibilité .

Tel n'a cependant pas été l'avis de l'assemblée nationale qui a rejeté l'idée de donner un statut à cette catégorie d'animaux.

La ministre de l'Ecologie (Ségolène Royal) s'y était déclarée opposée.

L'idée défendue par ces amendements était que "les animaux sauvages dotés de sensibilité vivant à l'état de liberté et n'appartenant pas aux espèces protégées ne puissent être intentionnellement blessés, tués, capturés, ou, qu'ils soient vivants ou morts, transportés, colportés, vendus, ou achetés, sauf lors des activités régies par les règlements propres à la chasse, aux pêches, à la recherche scientifique ainsi qu'à la protection de la santé publique ou vétérinaire et de la sécurité publique."La mise en cohérence parfaite du droit français à l'égard des aniamux ( tous ) reste donc encore à faire .Il n'est guère surprenant que l'idée de conférer un statut aux animaux vivant à l'état de liberté ait été rejetée vu les enjeux et l'opposition histérique du lobby de la chasse en particulier.On peut hélas craindre que le changement ne soit pas pour demain !

dimanche 15 mars 2015

UAB Master in Animal Law and Society: online option now available

UAB Master in Animal Law and Society: online option now available



The Master "Animal and Society" launched by the UAB is now going online! An opportunity for people living in other countries to follow the courses of this original and unique master.

Start on March 18 !

For more information you may contact Dr.Carlos Contreras at the UAB.